Dans le domaine de la fabrication additive de composants métalliques, inspire traite à la fois des procédés sur lit de poudre (Selective Laser Melting, SLM) et en buse de poudre (Direct Metal Deposition, DMD). Nos recherches portent sur l'ensemble de la chaîne de processus. Nos compétences de base incluent :

  • Développement et qualification des poudres (pour les procédés SLM et DMD)
  • Développement de paramètres, gestion et surveillance
  • Concepts de machines et optimisation des composants
  • Qualification des matériaux et caractérisation des composants

Direct Metal Deposition (DMD)

Pour la fabrication additive de pièces métalliques de grandes dimensions, on utilise un procédé à jet de poudre (Direct Metal Deposition, DMD). Ceci permet de recouvrir partiellement ou complètement des composants tels que des aubes de turbine, des crochets de pâte, des dents d'excavateur, etc. d'une couche de protection contre l'usure en matériaux à base de cobalt ou de nickel, par exemple. L'objectif est d'appliquer les couches de protection les plus minces possibles en mélangeant le moins possible avec le matériau de base.

Alors que le procédé classique de revêtement par laser est un procédé de revêtement bidimensionnel, le DMD est un procédé tridimensionnel qui peut être utilisé pour appliquer une grande quantité de matériau dans un court laps de temps. Selon le type de laser utilisé, des taux d'accumulation d'environ 2 kg/h sont obtenus.

Dans le domaine Lasercladding, inspire dispose d'une expérience dans la modélisation de processus qui permet de calculer à l'avance le comportement de la couche de protection en fonction de divers paramètres machine et laser. L'objectif est de trouver une compréhension plus fondamentale du processus et de réduire le temps nécessaire à la recherche de fenêtres de processus appropriées. Ce point doit être transféré au processus DMD au cours des prochaines années.

 
Direct Metal Deposition (DMD)
Direct Metal Deposition